Domaine de l'Arjolle : hangar à matériels, Pouzolles

Une intéressante et (trop) rare commande

Très intéressante (et rare) commande d’un hangar destiné à loger le matériel de travail à la vigne. Trop souvent les vignerons négligent cet aspect de leur activité, il est vrai pas le plus valorisant, bien qu’essentiel. La plupart du temps, lorsque l’on a du matériel à garer, on choisit un terrain en rase campagne, on plante dessus le bâtiment le plus gros et le moins cher que l’on puisse trouver. Si par malheur le bâtiment se retrouve sur une crête, l’impact sur le paysage est catastrophique. Par ailleurs un gros bâtiment rectangulaire n’est pas la meilleure réponse pour ce type d’usage : beaucoup de place perdue pour assurer les inévitables manœuvres à l’intérieur…

 

Ici, les associés du Domaine de l’Arjolle ont avec intelligence préféré un terrain au centre du village, assurant ainsi la bonne cohérence des équipes tant à la vigne qu’à la cave. Le terrain est assez petit, et comporte de multiples contraintes. Paradoxe avec lequel il faut faire : le visiteur passe devant ce terrain avant d’arriver au caveau de vente, à la cave… Mais "Au Domaine, nous ne faisons pas tout visiter, mais tout doit être visitable". Tout est dit sur l’éthique du Domaine ! Bien entendu ce bâtiment devra être simple, sa fonction claire pour ne pas être porteuse de confusion, et bien sûr économique.

 

Un fonctionnement simple et fluide

Le choix de fonctionnement qui a structuré le projet est d’éviter toute manœuvre des tracteurs et de la machine à vendanger : tout se passe en marche avant, dans une circulation fluide : 1 seule entrée, 2 sorties. 2 zones "humides" : 1 zone d’atelier où l’on travaille sur les machines, où l’on attelle les matériels (qui sont tous sur des supports à roulettes), et 1 zone de remplissage des pulvérisateurs et de remplissage carburant. 1 grande toiture recouvre l’ensemble (pratique pour les zones de travail, d’attelage, de remplissage), le bâtiment reste ouvert, à l’exception du nord, la plus haute façade, qui est close de simples rideaux métalliques. Les murs sont faits de béton banché qui saura encaisser les inévitables coups tout en pouvant recevoir l’accroche de charges lourdes. La charpente est en bois.

 

La forme qu’a pris le hangar est issue de :

• La volonté de conservation des arbres existants sur le terrain

• La forme initiale du terrain et ses contraintes d’urbanisme

• Les exigences du programme - de grandes disparités de taille, de hauteur, des différents matériels qui vont de la machine à vendanger jusqu’au tracteur à chenilles

• La volonté de couvrir, un jour, la couverture de panneaux photo-voltaïques, d’où la mono-pente au sud

Les plans et le fonctionnement

Démarrage du chantier en septembre 2017, livraison en janvier 2018